" />
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les chroniques du GROS joggeur

Les chroniques du GROS joggeur

Bienvenue sur ce blog dédié à ma pratique de la course à pied. Courant entre 70 et 80 kilomètres par semaine, je vous raconte ici mes courses, mes préparations et ma vie de coureur. Bonne lecture!


Les Foulées Charentonnaises: un cru de qualité!

Publié par Legrosjoggeur sur 10 Février 2013, 19:05pm

Catégories : #Mes courses

Coeur200

 

 

Une semaine après avoir fessé mon record personnel sur 10km, inutile de dire que je me sens très confiant. Ce chrono confirme mon état de forme et j'espère profiter encore un peu de ces très bonnes sensations lors des Foulées Charentonnaises. Comme l'an passé, j'ai inscrit cette excellente course très bien organisée dans mon programme d'hiver. Ce coup-ci, pas de rigolade, les choses ont bien changé et j'espère dans un premier temps réaliser un chrono autour des 1h10. Un peu grisé, je me rêve même à 1h09, mais après avoir bien donné, mon ami Gérard Martin me voit plutôt à 1h10...

C'est peu dire que je suis un peu sur mon nuage cette semaine du 4 février, tant et si bien que je bouscule mon programme hebdomadaire en y introduisant...une séance de seuil en 3*3000m...
Je peux vous dire que cette séance réalisée à peine deux jours après un 10km au taquet m'aura laissé exsangue et plus encore...un peu inquiet pour la suite des évènements...Bref, wait and see...

Finalement, après trois jours de récupération ponctués d'un léger footing le jeudi 7, tout rentre dans l'ordre et je lorgne avec appétit sur ces 15km...

L'avant-course

 

Comme l'an passé, nous nous retrouvons au retrait de dossards la veille de la course. Là encore, l'ambiance est au beau fixe avec des runners enthousiastes et heureux de se revoir. Nous devisons sur tous les sujets possibles. Je parie même avec Adrien sur une défaite du XV de France lors du match contre le Pays de Galles (Tournoi des Cinq Nations) et sur les conséquences....nous en reparlerons. La dotation est une nouvelle fois très sympa: au lieu du T-Shirt habituel, nous repartons avec des gants et un bonnet bleus. L'an passé, nous repartîmes avec des manchons techniques...A force , nous serons bien équipés!

 

RDV-dossards.jpg

Un RDV dossard réussi!

(de g. à d.: Jean-Pierre, Eric, Michel, Béatrice, Philippe, Giao, Pathé, Nadia, Bernard, Céline, Serge et Laurent)

 

Le soir, je suis extrêmement détendu. Après avoir assisté à l'infâme brouet servis par nos amis rugbymen (défaite 6-16 contre une équipe de Galles moribonde. Dédicace à l'ami Adrien...), je fais le plein de glucides et passe une soirée idéale...tout comme ma nuit. Levé à 7h00, je m'étire et file ensuite au gymnase Nelson Paillou de Charenton-le-Pont. La sérénité est vraiment de mise, je me sens vraiment bien et heureux de voir les amis runners. Les sourires sont de mise: je sens que c'est encore mon jour. Avec grande joie, je vois des amis runners rencontrés online: Jean-Michel et Pierre.


L'échauffement effectué en compagnie d'Hélène, Cathy, Eric et Philippe sera succinct, à peine 10 minutes, pas besoin d'en faire plus. Nous croisons avec plaisir quelques flèches venues s'entraîner au Bois de Vincennes: Jean-Pierre, Guy, Baptiste et Adrien (remember rugby...).Vers 10h20, nous rejoignons l'aire de départ qui commence à bien se remplir. Une nouvelle fois, nous nous mettons à notre niveau: ni devant, ni au fond. Contrairement à l'an passé, l'organisation a prévu des «sas» objectif -1h00, -1h15.

A 10h31, le coup de feu retentit et lance les hostilités!

Les conditions de course sont plutôt bonnes. Il ne fait que 1°C, certes, mais c'est surtout l'absence de précipitations neigeuses qui nous enchante. Les prévisions étaient extrêmement pessimistes et finalement, tout va bien. Quelques rafales de vent ça et là pourront néanmoins perturber notre progression.

 


Le parcours

 

Foulees2011Parcoursdu15km

Parcours des Foulées Charentonnaises



Rien de bien difficile et aucun changement par rapport à l'an passé. Il reste très roulant mais quelques virages à 90° provoquent des relances un peu désagréables, surtout en fin de course.
Il se compose d'une petite boucle de 2,8 km et de deux grandes boucles de 6km, tracées dans les rues de Charenton et dans le Bois de Vincennes.

 

La course

 

Les choses sont assez simples: pour un objectif de 1h10', Gérard m'a proposé un passage au km5 en 23'30'' (4'42''/km). Ensuite, il faudra accélérer (4'38''/km) pour passer au km10 en 46'30'' et garder la même allure pour terminer en un peu moins de 1h10...
Philippe me fait l'honneur immense de courir avec moi. Il s'agit ici d'un runner qui vaut moins de 40 minutes sur 10km! Très touché par ce sacrifice, je lui rappelle bien qu'il va s'endormir mais le bonhomme est têtu: il VA courir avec nous. Je dis nous, car Pathé sera une nouvelle fois de l'aventure. Le vénérable Pierrot sera encore avec nous et le groupe sera complété par Renaud qui bien que n'ayant pas pris de dossard, fera la course avec nous (l'allure prévue s'approchant de son allure marathon). Avec un record sur 15km de ...1h17'07'', je vais très certainement pulvériser cette marque.

Un bon départ (0-3 km)

 

Nous partons rapidement à bonne allure. Je remarque la présence de tapis chronométriques situés à une vingtaine de mètres après la ligne de départ. Bien que j'ai topé à la ligne de départ, je n'en prends pas ombrage et reste bien concentré. Malgré la largeur de l'avenue de Paris, il y a quelques bousculades et un runner ne peut éviter la chute. J'ai encore en tête le bruit de son collant frottant le bitume: «scraaaatch!!», rien à rajouter... Renaud et Pathé nous rejoignent rapidement et le groupe est constitué. A côté de cela , rien à redire, comparé au 10km des Foulées de Vincennes, nous sommes vraiment en aisance. Et achevons la petite boucle de 3 km en 14'12'' (4'44''/km) comme une fin d'échauffement.

 

Une allure stabilisée (Km 4-8)

 

En bordure de la voie ferrée, le tracé devient plus favorable mais pas de folies: la priorité reste à la régularité. Mes compagnons de course sont tous dans le ton. Évidemment , Renaud et Philippe sont très faciles mais je ne suis pas en reste. A ce moment-là, je suis en pleine confiance. Au km4, clin d'œil à ma course de l'an passé où j'avais eu un souci de lacets... La leçon a été bien retenue avec un double nœud qui fera parfaitement l'affaire. A part ça rien, si ce n'est la présence de Michel Richard et de Vincent (lui, en mode entraînement) des habitués des sorties dominicales des Vincennus. Nous montrons toute notre rigueur en passant au km 5 en 23'33'', à peine en avance sur le plan de marche. Muni de mon bidon contenant ma solution miracle, j'ignorerais totalement les ravitos offerts. La première grande boucle que nous emprunterons plus tard donne le ton pour la fin de course: les relances sont là, et quelques faux-plats... Vigilance! Sentant une petite douleur au mollet, Pierrot ralentit et nous terminerons la course sans lui, merci l'ami!

 

En-groupe-.jpg

En groupe au Km8 (Renaud, Bernard, Philippe, Pathé)


En tous cas, l'ambiance est au beau fixe avec un Philippe pleinement concerné, tout comme Renaud. Quant à Pathé, il est tranquille tout comme moi. Nous terminons cette première boucle à 4'40''/km de moyenne, et ceci sans avoir puisé dans nos ressources. Tout va bien.


Les choses sérieuses commencent (Km 9-13)

 

J'attaque la seconde grande boucle dans un état de fraîcheur qui me surprend une semaine après les Foulées de Vincennes. A ce moment-là, je suis bien dans les temps pour un top chrono (à mon niveau, bien sûr). Philippe m'accompagne vraiment de son mieux et sa compagnie est vraiment très agréable. Je sens vraiment toute son expérience, tout en maîtrise. Nous passons au km 10 en ...46'52'', dix secondes de retard dans le plan de course il est vrai, mais en totale aisance, donc pas de panique. Je revois encore Pathé se grattant la tête: "Nous passons au km10 en moins de 47 minutes, sans forcer?!?" Et oui, l'entraînement paie, mon ami...

De toute manière, la course commence vraiment au km11, à notre retour dans le Bois de Vincennes par la route de Reuilly. Philippe et Renaud me recommandent de ne pas m'enflammer mais pas la peine de me le dire deux fois, je reste bien dans le ton en raccourcissant la foulée lors des faux-plats montants. Avec les km 11 à 13 courus en 13'57'' (4'39''), le hold-up devient une réalité.

A l'attaque!

 

Les choses sont claires: je vais réaliser un bon chrono bien en phase avec mes dernières 44'06'' sur 10km. Mais j'ai encore envie de faire mieux tout comme mes acolytes. Philippe accélère et je réponds en haussant le ton. Pathé semble souffrir d'un point de côté mais il tient bien le coup motivé par Renaud. Je repense encore à cette terrible séance de seuil de mardi dernier dont j'avais douté de la pertinence. Hé bien, finalement, c'était BIEN JOUE car mes cuisses résistent très bien et j'envoie un Km14 de très bonne facture (4'28'') .

 

A-l-attaque-.jpg

A 300 mètres de l'arrivée

 

Philippe m'exhorte à me défoncer et je m'emploie tant je sens l'exploit réalisable. Je dévale la Route du Bac toutes dents dehors et j'arrive même à relancer sur l'avenue de Gravelle. Tout en hargne, je me donne à fond pour franchir la ligne d'arrivée en 1h09'28'' sur mon Garmin, (1h09'26" en réel sur Top Chrono, 1h09'38'' en temps officiel) les bras levés. Je valide mon plan de la meilleure manière avec deux bons chronos d'affilée.

La course vaut encore plus par l'immense moment de partage que nous avons vécu. Merci à Philippe, Renaud, Pathé et Pierrot. Quelle course: de bons amis et un nouveau RP! Un nouvel excellent souvenir...
Merci à vous!

 

Splits-Foulees-Charentonnaises-2013.JPG

Temps au kilomètre de mes Foulées Charentonnaises 2013

 

A présent, je bascule comme un bon nombre de runners en plan marathon!!!

 

Commenter cet article

Esther 30/10/2014 10:40

Bonjour,

Suite à votre participation aux Foulées Charentonnaises 2013, je me permets de vous informer que les inscriptions sont ouvertes pour la prochaine édition, qui aura le lieu le 15 février 2015.
En espérant vous compter parmi nous, sur la ligne de départ.

Les Foulées Charentonnaises.
http://www.lesfouleescharentonnaises.com/

Lady Fitness Rouen 22/02/2013 10:35


A quand la prochaine course préparatoire, en tout cas celle-ci montre vraiment votre bonne forme.

Legrosjoggeur 22/02/2013 19:59



Je vous remercie 


La prochaine course préparatoire aura lieu ce dimanche 24 février avec le semi de Savigny où je varierai les allures marathon et semi.


Compte-rendu à venir dimanche soir! 



rohnny 13/02/2013 19:58


Bravo à toi mon ami, c'est dingue la forme que tu tiens, comme quoi l'entrainement paye toujours. Bonn récupération et surtout bonne continuation.

Legrosjoggeur 13/02/2013 20:27



Merci , Rohnny.
Il suffit juste d'être convaincu et surtout, juste de s'entraîner à son niveau.
Je te souhaite d'atteindre tous tes objectifs  



Sayoune 11/02/2013 15:05


Belle course, finir en force c'est tellement bon, les séances au seuil çà paie toujours. J'y étais aussi mais grosse contre perfomance je termin en 1h15'27''


Sayoune, un nouveau lecteur qui prépare le MDP 2013

Legrosjoggeur 11/02/2013 18:53



Salut, Sayoune


Effectivement, c'est un grand plaisir de tout arracher à la fin de la course§
Désolé pour ta contre-perf' mais tu as tout le temps de te rattraper car la saison ne fait que commencer.

Bonne prépa marathon  



julien 10/02/2013 21:53


Bravo !


Avec l'enchaînement du 10 et la semaine qui a suivi, j'y croyais pas :-) 


continue !

Legrosjoggeur 10/02/2013 21:58



Merci, Julien!!
Et tout ça malgré cette séance de seuil qui s'est révélée profitable :)
A présent, sus au marathon 



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

"; fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs); }(document, 'script', 'facebook-jssdk')); // Twitter button !function(d,s,id){ var js,fjs=d.getElementsByTagName(s)[0]; if(!d.getElementById(id)){ js=d.createElement(s); js.id=id; js.src="//platform.twitter.com/widgets.js"; fjs.parentNode.insertBefore(js,fjs); } }(document,"script","twitter-wjs"); // Google + button window.___gcfg = {lang: 'fr'}; (function() { var po = document.createElement('script'); po.type = 'text/javascript'; po.async = true; po.src = '//apis.google.com/js/plusone.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(po, s); })();