" />
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les chroniques du GROS joggeur

Les chroniques du GROS joggeur

Bienvenue sur ce blog dédié à ma pratique de la course à pied. Courant entre 70 et 80 kilomètres par semaine, je vous raconte ici mes courses, mes préparations et ma vie de coureur. Bonne lecture!


Le semi-marathon de Paris: dans une autre dimension...

Publié par legrosjoggeur sur 4 Mars 2012, 17:50pm

Catégories : #Mes courses

Après de très prometteuses Foulées Charentonnaises, je continue mon travail d'allure semi. Il me reste trois semaines et, la forme étant là, j'en profite. Signe que tout va bien, ma Fréquence Cardiaque ne monte pas beaucoup et mes entraînements sont parmi les meilleurs que j'ai effectués. Du coup, j'ajuste mes prétentions chronométriques en passant d'1h52 à 1h50, voire moins si affinités. La pression monte, vivement que je puisse en découdre...

L'avant-course:

Une fois de plus, la course va débuter avant l'évènement proprement dit. En effet, le samedi 3 mars, j'ai rendez-vous avec quelques camarades runners au Hall de la Pinède du Parc Floral à l'occasion du retrait de dossards. Et là...je comprends que j'entre dans un autre genre de course. Du métro jusqu'au Parc Floral, ça transpire le semi de Paris. Le village englobe toute l'esplanade du Château de Vincennes et le km0 est bien visible avec la ligne bleue tracée sur le bitume. Passons au village...outre les stands de retrait de dossards, il y a des stands d'exposants. On trouve de tout de la promotion des prochains marathons ou trails aux boutiques vendant chaussures, shorts ou accessoires. J'ai donc rendez-vous avec Béatrice et Jean-Pierre. Nadia, sa nièce Céline et son mari Serge (bien que non-participants à la course) nous font l'amitié d'être là. Pour clore le tableau, le taiseux Ronald se joint au groupe. 

 

RDV-dossard-03.03.2012.jpg

Ronald, Béatrice, Fatiha,  Nadia, Jean-Pierre, Céline et votre serviteur

Le Hall est bien rempli, il faut dire que l'on attend...30000 participants à la course. 

 

P1000996.JPGUn des stands de retrait de dossards.

 

Je suis plutôt impressionné par toute cette foule. Mes amis runners finissent de m'intriguer en me disant: "tu verras demain, ça sera de la folie"...

En attendant, je furète dans les allées et me fais même quelques ami(e)s.

 

P1010003.JPGAvec la Charmante Daniella, ambassadrice de la fameuse banane antillaise: un must pour nous, runners!

 

Après ce rendez-vous très sympa (ça devient une habitude), nous prenons congé pour bien nous reposer et nous resturer en vue de la course du lendemain. Vu la foule du jour, je n'ose imaginer comment cela va se passer.

Après une bonne nuit de sommeil, je le réveille à 7h00 et prends mon petit déjeuner habituel (toasts avec confiture, et jus de fruits). Je suis tout de même bien (trop?) excité et il est vraiment temps d'en découdre. La routine de course étant bien éprouvée, j'ai juste à m'habiller prendre mon sac et partir ensuite vers 8h10 pour rejoindre l'esplanade du Château de Vincennes.

Je suis très rapidement mis dans le tempo car dès le métro, je rencontre des nuées de runners. Cela ressemble à une véritable prise d'assaut du métro! Le summum est atteint sur la ligne 1 avec des rames pleines comme un jour de grève. Sans être agoraphobe, je goûte très peu la foule...ça commence bien.

 

IMG198.jpgVue du quai de la station Château de Vincennes ce dimanche 4 mars. Non il n'y pas grève...

 

Le parcours:

 

leplan_2012.jpg

Débutant et terminant dans le Bois de Vincennes, le parcours devient essentiellement urbain du km7 au km 18. Nous aurons le privilège de fouler la Place de la Bastille, le Quai de l'Hotel de Ville ainsi que la Rue de Rivoli entres autres. Me concernant, je devrais faire particulièrement attention aux passages des Rues Taine (km8) et la longue montée de la rue de Reuilly. 

 

Les conditions de course:


J'arrive sur l'esplanade du Château vers 8h55. Je suis plus que servi avec une foule très très dense. De véritables nuées de runners convergent vers l'esplanade... Ayant rendez vous avec quelques amis, je me rends rapidement vers les lettres du Parc Floral afin de rencontrer Jean-Pierre, Eric et Béatrice. Juste le temps de perdre...10 minutes (un moindre mal vu la foule) pour déposer mon sac à la consigne et nous partons nous échauffer. Je constate une chose: sur mon cardio, ma fréquence cardiaque est plutôt élevée...pas cool du tout. Stress ou fatigue passagère, nous verrons bien. A côté de ça, la température est idéale pour courir (9°, temps sec, avec un vent léger). 

Après notre échauffement, nous allons prendre place en bonne position dans notre Sas de départ. La foule est vraiment dense mais là dessus, l'organisation est très bonne, pas de bousculade. 
L'heure fatidique approche... 

 

La course:

 

Après le départ des Elites, des coureurs en sas "préférentiel" ainsi que du sas 1h35, notre tour arrive. Je suis plutôt tendu et les premières foulées vont me conforter dans mon impression...Objectif donc 1h50 et pourquoi pas moins...

 

Départ-5km: 26'13"

0-1: 5'39" FC moyenne: 81%

1-2: 5'09" fcm:88%

2-3: 5'15" fcm:89%

3-4: 5'05" fcm:89%

4-5: 4'53" fcm:90%

 

Au moment du départ, le peloton est compact mais on peut tout de même courir normalement et sans se bousculer. La route de la Pyramide est très légèrement montante, normalement cela ne devrait être qu'un tour de chauffe et pourtant...ça na va pas. En deux kilomètres, je suis déjà monté à 88% de ma Fréquence Cardiaque Maximale (FCM). Je ne me sens pas particulièrement en danger mais pas hyper bien non plus. Bref, va falloir gérer. A partir du 2ème kilomètre,  j'arrive à me mettre dans l'allure mais toujours avec une FC suspecte. Je ne suis vraiment pas tranquille mais à l'orée de l'avenue de Gravelle, je me dis que le faux-plat descendant va me filer un coup de main... Le km5 se passe très bien, j'ai à peine l'impression de rentrer dans la course. A 90% de FCM, il serait vraiment idéal de ne plus en bouger...

 

5-10km: 25'38"

5-6: 5'05" fcm:90%

6-7: 5'05" fcm:91%

7-8: 5'05" fcm:90%

8-9: 5'09" fcm:92%

9-10: 5'04" fcm: 91%

 

Rien à redire lors de cette portion du parcours qui se passe très bien, chronométriquement parlant. Il faut dire que le parcours est à ce moment là globalement descendant. Le ravitaillement se passe bien et pour cause, j'ai juste pris une bouteille d'eau, donc la perte de temps est insignifiante. La port de Charenton nous voit emprunter un passage pavé court, certes,  mais mal ressenti par mes jambes. Au km9, la rue Taine (première difficulté dont j'ai parlé plus haut) me porte un rude coup. Ca ne monte pas longtemps mais après 4 kilomètres de descente, mes cuisses ressentent la différence. Heureusement, tout de suite après l'avenue Daumesnil est en faux-plat descendant...à l'inverse de ma FC qui reste plutôt inquiétante.

 

10-15km: 26'16"

 

10-11: 5'28" fcm:92%

11-12: 5'11" fcm:92%

12-13: 5'13" fcm:93%

13-14: 5'13" fcm:93%

14-15: 5'11" fcm:94%

 

J'atteins le km 10 dans les temps prévus (51'51" au lieu de 52') mais je ne suis vraiment pas à la fête. Là, c'est sûr, je ne peut plus rien faire concernant ma FC. Pire, j'ai l'impression de m'énerver un peu après moi-même. La frustration atteint son paroxysme lors du ravitaillement situé pendant le km11. Par précaution, je souhaite prendre un sucre et perd facilement une vingtaine de secondes dans l'histoire.  Je relance après et essaie de profiter du parcours. Il faut dire que c'est plutôt sympa de se promener ainsi dans Paris sans la compagnie des voitures...
Le premier passage sur la place de la Bastille est marquant et nous profitons des encouragements du très nombreux public. Le passage sur les quais et près de l'Hôtel de Ville est tout simplement sublime...au contraire de mon état physique.  Je ne suis pas en train de forcer l'allure ni en hyperventilation mais je dois me faire une raison: je suis fatigué. Je guette le moment de la défaillance...

 

15-20km: 26'22"

 

15-16: 5'29" fcm: 93%

16-17: 5'26" fcm: 94%

17-18: 5'11" fcm: 94%

18-19: 5'24" 

19-20: 5'30"

 

Passant au km15 en 1h18'13" (13 secondes de retard sur le temps de passage 1h50), je me dis qu'avec le mental je pourrais finir dans les temps. Cela devient vraiment dur d'autant plus que je perds encore du temps lors du ravitaillement et là, l'idée même de marcher germe dans mon esprit. Je suis dépité d'autant plus que mes cuisses se rappellent à mon bon souvenir. Allez, on s'accroche d'autant plus que LA DIFFICULTE du semi arrive avec la montée de la rue Reuilly. Je ne supporte plus ma ceinture cardio qui finira la course dans ma poche. Je ne vais pas mentir: je suis dans le rouge vif mais contrairement au Semi de Vincennes, je ne m'effondre pas. Arrivé au sommet (place Daumesnil), j'arrive à relancer en profitant du faux plat descendant vers la Porte Dorée. Nous touchons au but et il est vraiment temps: je suis presque bouilli. Toutefois le petit raidillon menant au Bois de Vincennes me met au supplice. Je suis presque à l'arrêt et je me demande comment je pourrais finir...

 

20km-Arrivée:

20-21: 5'09"

La fin de la curée approche et je finis du mieux que je peux. Je suis profondément choqué de voir un runner allongé sur le côté dans une couverture de survie. Si près de l'arrivée...

Pour ma part, je coupe la ligne en 1h50'53". Mon chrono est dans la cible de l'objectif fixé, mais je ne pavoise pas tant ma seconde partie de course est passablement ratée. Je suis manifestement fatigué, en témoigne ma FC particulièrement élevée pour un début de course. En outre, je vais probablement courir mes prochains semis avec une ceinture porte bidon. La question mérite d'être posée tant j'ai perdu de temps aux ravitaillements.

Concernant ce semi, je ne suis pas du tout sûr de le refaire l'an prochain. Il m'a paru démesuré et peut-être trop grand pour moi...

 

Avant d'établir mon programme de printemps, il va être temps de se reposer un peu. Pas de course prévue dans l'immédiat.


 

Commenter cet article

Olivier 25/08/2016 22:40

Encore un bel épisode !

Pierrot_75 10/03/2012 16:34


Bonjour Bernard,


je viens de lire ton compte rendu du semi de Paris. Le dernier tiers du parcours n'est pas facile (montée rue de Reuilly, porte dorée , ....) . Si cela peut te rassurer j'ai eu une également une
interrogation sur ma fc : elle a atteint 90% fcm rapidement puis est monté et s'est stabilisée autour de 92%fcm ..... Je n'y est plus prêter attention et me suis focalisé sur l'allure .....


Habituellement je ne me préoccupe pas du cardio pendant une course ; je me fie aux allures travaillées à l'entrainement


Cela appelle plusieurs commentaires :


1-la fcm est-elle bien évaluée ? Là j'ai un gros doute en ce qui me concerne . Tu es peut-être dans le même cas . La fcm est très difficile à estimer correctement


2- ne pas prêter attention au cardio en course (sauf si canicule)


3- comme le souligne Dare : il faut bouffer de la côte (vive les Barrières)


4- un travail au "seuil" est irremplaçable


On en reparlelors d'une prochaine sortie

thepinkrunner 05/03/2012 16:07


Je te trouve bien dur avec toi même d'autant plus que tu es pile poil dans l'objectif fixé!


Celà fait peu de temps que tu trouves sérieusement et ce n'est pas à toi que je vais apprendre que la progression se fait étapes par étapes!


BRAVO encore

legrosjoggeur 05/03/2012 16:57



Merci, Philippe. Je suis peut être trop exigeant mais à froid, je me dis que ce n'est pas si mal. :)



Greg Runner 05/03/2012 11:47


Un grand bravo pour cette première à Paris!


21km, c'est pas toujours évident à gérer, et même si ca a été dur, tu atteins ton objectif. Maintenant, tu sais quoi faire pour atteindre ton prochaine chrono. bonne récup'!

legrosjoggeur 05/03/2012 13:46



Hé oui, ça a été dur à la fin, mais bon , je progresse! Merci Greg, bonne récup à toi aussi :)



Daremarathon 04/03/2012 22:05


Ben dis donc  4"53 au km 4-5   c est pas un peut tot pour aller a cette vitesse?


ca serait  + adéquat au  km 18 ou 19 ;o)


apres pour le reste, y a des jours ou on est bien et d"autres moins.


on peut pas te reprocher de pas t entrainer assidument ;o)


maintenant je vais etre lourd LOL mais peut etre que la solution pour mieux gerer tes fins de course reside dans un taf REGULIER en cote (comme l explique l entraineur sur le lien video que je t
avais envoyé. En tout cas tu peux explorer cette voie la...


Recupere bien

legrosjoggeur 05/03/2012 08:17



Merci, Dare
Effectivement, je vais intégrer une séance de côtes dures tous les quinez jours ou alors dans mes sorties longues. Ca sera la prochaine étape :)



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

"; fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs); }(document, 'script', 'facebook-jssdk')); // Twitter button !function(d,s,id){ var js,fjs=d.getElementsByTagName(s)[0]; if(!d.getElementById(id)){ js=d.createElement(s); js.id=id; js.src="//platform.twitter.com/widgets.js"; fjs.parentNode.insertBefore(js,fjs); } }(document,"script","twitter-wjs"); // Google + button window.___gcfg = {lang: 'fr'}; (function() { var po = document.createElement('script'); po.type = 'text/javascript'; po.async = true; po.src = '//apis.google.com/js/plusone.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(po, s); })();