" />
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les chroniques du GROS joggeur

Les chroniques du GROS joggeur

Bienvenue sur ce blog dédié à ma pratique de la course à pied. Courant entre 70 et 80 kilomètres par semaine, je vous raconte ici mes courses, mes préparations et ma vie de coureur. Bonne lecture!


#73. Les Foulées Livryennes 2016: objectif bien atteint.

Publié par Le Gros Joggeur sur 16 Octobre 2016, 17:00pm

Catégories : #Mes courses

#73. Les Foulées Livryennes 2016: objectif bien atteint.

Peu après l'arrivée des Foulées Gonessiennes, je ressens une certaine frustration. Mes jambes sont franchement bonnes: qui sait si le parcours avait été roulant? En discutant avec d'autres coureurs, je croise François-René qui a brillamment terminé second de la course. Il distribue des flyers des Foulées Livryennes, la course organisée par son club, le Livry-Gargan Athlétisme.


Je n'hésite pas à l'aborder:
Bernard: Salut. Dis-moi...votre course est roulante?
François-René: Ah, le parcours est très plat. Rien à voir avec ce que nous avons connu aujourd'hui.
B: Très intéressant mais vous êtes sûrs que la course aura lieu avec toutes ces annulations?
F-R: Je ne suis pas le fils du préfet (rires)! Mais la course aura bien lieu, crois-moi.

Je le remercie et je prends le flyer...
La course aura lieu dans une semaine. J'ai perdu l'habitude de courir des courses en performance une semaine après l'autre mais là, je n'en peux plus, je vais faire une exception. En plus, Pascal, un camarade coureur habitant Livry-Gargan me "vend" la course comme très performante. Je reste donc bien "chaud" en vue de ce dimanche 9 octobre qui arrivera vite.

Ce matin-là, j'arrive vers 8h30 du côté du Parc de la Mairie. Après avoir tourné tout de même pendant un quart d'heure, j'arrive à me garer et je me dirige vers la salle des Fêtes pour retirer mon dossard. Je ne connais personne sur place mais je sympathise rapidement avec Vittorio, un vétéran (bientôt V2) de l'AS Bondy. Ayant appris (avec consternation) qu'aucune consigne n'est prévue, je repars poser mon sac dans ma voiture. Cela commence bien.


Je pars ensuite m'échauffer pour reconnaître le parcours. J'en profite pour encourager les bambins qui en terminent avec les courses enfants. Je rejoins ensuite la ligne de départ car le coup de feu est prévu pour 9h45. Cependant, le départ est décalé de...20 minutes.

A 10h05, le coup de feu est donc donné!
 

Le parcours

L'ami François-René avait raison: le parcours est plat comme une galette. En revanche, cela tournicote beaucoup et pour cause: il y a trois boucles au programme. Après un premier passage situé dans une zone très résidentielle, nous passerons dans le parc de la Mairie puis le parc Lefèvre. Pour l'occasion, nous arpenterons quelques portions de chemin stabilisé et...de ponton de bois! La première moitié de course semble nettement plus favorable que la seconde qui contient un nombre de relances non négligeable.

Parcours des Foulées Livryennes 2016

Parcours des Foulées Livryennes 2016

Les conditions météo sont parfaites: il fait frais au départ (8°C) mais le soleil est généreux et surtout, il n'y a pas de vent! Ainsi, je maintiens mon objectif de départ: moins de 39 minutes afin de valider le pertinence de mon entraînement.

 

La course

Départ-5km: un très bon départ

#73. Les Foulées Livryennes 2016: objectif bien atteint.

Plutôt bien placé, je franchis la ligne de départ deux secondes après le coup de feu et je trouve rapidement ma foulée. Je suis ravi car je n'ai pas à slalomer, ni à dépasser. Si bien qu'au bout de 500 mètres, les choses sont à peu près décantées et les positions bien établies. Le parcours est quelque peu sinueux mais malgré les quatre relances déjà subies, je franchis le premier kilomètre en 3'48", à peine plus vite que prévu. Le parcours devient un peu plus rectiligne sur l'avenue Montesquieu et j'ai la surprise d'apercevoir l'ami Michel Bowie, grand traileur de son état et également entraîneur à Livry-Gargan Athlétisme.

Désormais sur un rythme de "croisière", je passe le km2 en 3'53". A une vingtaine de mètres devant moi, se trouve un petit groupe de cinq coureurs dont la première féminine. Si je tiens l'allure, il y aura sûrement un chrono au bout! Le public se manifeste et cela fait bien plaisir. Sur l'avenue César-Collaveri, nous en terminons avec la première (petite) boucle et passons devant l'Orchestre antillais Hibiscus qui assure une belle animation musicale. Sans me rendre compte, j'ai accéléré (km3: 3'45"). Je retrouve mes esprits car à cette allure-là, il n'y a que l'explosion qui m'attend!

Le parcours reste encore favorable (pas trop de relances) et j'ai toujours en ligne de mire le groupe de la première féminine. Cependant, après le km4 (3'53", bien régulier), les choses vont changer. Le parcours devient plus sinueux et le passage dans le Parc de la Mairie se fait sur du chemin stabilisé. J'ignore le ravitaillement proposé et je passe la mi-course en 19'11". C'est un poil rapide mais je sens bien que le reste de la course sera moins évident...

 

Km6-8: Des relances qui piquent

 

#73. Les Foulées Livryennes 2016: objectif bien atteint.

Après le Parc de la Mairie, nous empruntons à présent le Parc Municipal Lefèvre. Quelques lignes plus haut, je vous disais que le parcours était plat. Je maintiens mais ce passage "champêtre" est un peu particulier avec son passage sur ponton de bois un peu montant. Les appuis sont quelques peu différent aussi. Je mémorise ces difficultés car il faudra y repasser lors de la dernière boucle. En tous cas, les choses se présentent plutôt bien, je rattrape deux coureurs de l'AS Drancy peu avant le passage sur l'avenue Albert Camus. Je n'ai pas perdu de temps (km6: 3'56").

Le passage sur l'avenue César-Collaveri est ambivalent: en effet il est agréable car il comporte un passage devant une foule qui nous est entièrement acquise. Cependant, il est tout aussi désagréable car il comporte une belle relance qui nous accompagne sur la dernière boucle. Et là, je peux vous dire que la course commence: mes jambes se durcissent! Je maintiens tout de même une bonne allure (km7: 3'54"). A l'occasion du passage sur l'avenue Montesquieu, je rejoins Julie, la première féminine. Son groupe a bien explosé mais elle reste à bonne allure et je me porte à sa hauteur. Les jambes piquent mais c'est légitime: nous sommes dans la zone rouge du 10km,  là où le chrono se joue. Nous passons au km 8 en 30'54". L'objectif est réalisable.

 

Km9-Arrivée: L'odeur du chrono

#73. Les Foulées Livryennes 2016: objectif bien atteint.

Quelque part, il y a quelque chose de grisant à cette fin de course. Je suis clairement dans le match pour un très bon chrono (à mon niveau, sub 39', ça ne se refuse pas) et en plus, nous abordons la portion la plus compliquée du parcours. Je dis à Julie: "il faut tenir, on va faire moins de 39 minutes!" Et je la vois assurer un bon relais! Avec ces trois boucles, nous avons l'opportunité de doubler des concurrents attardés. L'un d'entre eux nous envoie des encouragements! Assurément, un autre fait de course....


Le second passage dans le Parc de la Mairie s'avère pénible: le chemin stabilisé met nos jambes à mal. Et que dire des relances? Chaque virage s'apparente à un pensum mais l'enjeu en vaut la chandelle. Les jambes piquent (km9: 3'58") mais je ne lâche rien. Malheureusement, Julie craque un peu lors du dernier passage dans le Parc Lefèvre. Je pars à l'abordage et je donne tout pour ne rien regretter. Même s'ils ne contiennent plus de relances, les 500 derniers mètres sont vraiment durs mais l'essentiel est acquis: je coupe la ligne d'arrivée en 38'47" réels (38'49" officiels). La satisfaction est totale!


Julie arrive 20 secondes plus tard et je la félicite.Nous discutons un peu. Licenciée au Livry-Gargan Athlétisme, elle a travaillé la nuit précédente et avec son record personnel en 37'02", je ne l'aurai même pas vu si elle avait été dans un bon jour.
 

Pour ma part, je rentre avec le sentiment du devoir accompli. Je termine à 9 secondes de mon record personnel..sans m'être préparé spécifiquement sur la distance. Cela fait plaisir mais le chantier reste immense.

Commenter cet article

Sandrine 28/10/2016 17:10

Tous ces km avalés en moins de 4'00/km me laissent toujours autant admirative ! Bravo vraiment !

Le Gros Joggeur 28/10/2016 17:12

On fait de son mieux!
L'entraînement porte ses fruits :)

Rohnny 24/10/2016 08:14

Je reste admiratif de tes chronos, franchement. Bravo a toi pour cette belle course.

Le Gros Joggeur 25/10/2016 21:41

Merci, Rohnny, je suis très touché :)

Ana 18/10/2016 10:48

Merci pour ce récit !
c'est à coté de chez moi cette course et si c'est une galette....c'est tout à fait ce qu'il me faut.
Je signe pour l'année prochaine
Chrono de dingue, Bravo !

Le Gros Joggeur 25/10/2016 21:29

Merci, Ana. Et je confirme, le parcours est vraiment plat.
Une course sympa avec une belle ambiance.
Cela devrait te plaire!

firerasta 18/10/2016 05:34

Rythme de croisiere de 3'53...tu es devenu est un vrai missile!!! :-)
Felicitations pour cette belle course ;-)

Le Gros Joggeur 18/10/2016 07:35

Merci, Rasta :)
Bon, ce n'est pas une balade non plus mais j'ai réussi à être régulier.
Une course que je recommande!

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

"; fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs); }(document, 'script', 'facebook-jssdk')); // Twitter button !function(d,s,id){ var js,fjs=d.getElementsByTagName(s)[0]; if(!d.getElementById(id)){ js=d.createElement(s); js.id=id; js.src="//platform.twitter.com/widgets.js"; fjs.parentNode.insertBefore(js,fjs); } }(document,"script","twitter-wjs"); // Google + button window.___gcfg = {lang: 'fr'}; (function() { var po = document.createElement('script'); po.type = 'text/javascript'; po.async = true; po.src = '//apis.google.com/js/plusone.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(po, s); })();