" />
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les chroniques du GROS joggeur

Les chroniques du GROS joggeur

Bienvenue sur ce blog dédié à ma pratique de la course à pied. Courant entre 70 et 80 kilomètres par semaine, je vous raconte ici mes courses, mes préparations et ma vie de coureur. Bonne lecture!


#60. Le 10km de Courir Ensemble-Handicap International: A la hauteur.

Publié par Le Gros Joggeur sur 14 Mai 2015, 14:36pm

Catégories : #Mes courses

#60. Le 10km de Courir Ensemble-Handicap International: A la hauteur.

Le marathon de Rotterdam est dans le rétroviseur et je récupère très bien. Contrairement à l'an passé, je prends mon temps pour choisir mon prochain défi. En concertation avec mon entraîneur, Gérard Martin, j'opte pour un 10km. Afin d'être sûr d'avoir bien récupéré, je souligne en ROUGE la date du 10 mai. En effet, cela fera deux ans que ma mère repose désormais en paix et je souhaite l'honorer de mon mieux à cette occasion.

Je ne laisse rien au hasard avec une bonne préparation qui tiendra tout de même compte du marathon couru précédemment. Les jambes sont bonnes et un 5000m couru en 20'02" à l'entraînement seul au train démontre que je suis bien en cannes. Il ne me reste plus qu'à choisir la course: cela sera le 10km de Courir Ensemble-Handicap International avec son parcours roulant et boisé. De plus, depuis 17 ans, les bénéfices de l’opération « Courir Ensemble » contribuent au financement des actions menées par Handicap International dans ses 60 pays d’intervention.

Ce dimanche 10 mai, je me lève avec une motivation à toute épreuve, c'est peu de le dire.

J'arrive vers 9h sur la pelouse de Saint-Cloud où se trouve le village de la course. Il y a déjà pas mal de monde mais l'ambiance est très détendue et bon enfant. Je croise des personnes valides mais aussi en situation de handicap qui participeront soit au 5km, soit au 10km.
Sur le village, je croise de nombreuses têtes connues tels Mélanie, Cyril, Eric ou encore Guillaume, en mode photographe.

Je retrouve Cylien, une des flèches de mon club du VRC 92 (2h44' au marathon...) et nous partons nous échauffer ensemble un gros quart d'heure. Nous allons ensuite nous placer sur la ligne de départ (oui vous lisez bien, photo à l'appui).

 

Sur la ligne de départ avec Cylien à ma droite. (Photo: Gérard Martin)

Sur la ligne de départ avec Cylien à ma droite. (Photo: Gérard Martin)

A 10h02, le temps de laisser partir les concurrents handisport, le départ est donné!

Le parcours.

Je le trouve bien roulant mais assez spécial dans son genre. Il est rarement plat! Néanmoins, il y a largement de quoi se faire plaisir. Les relances ne sont pas casse-pattes et le revêtement est de bonne qualité. Attention à un faux-plat montant de 400m au km9 qui décidera de l'issue de la course pour les personnes qui iront chercher un chrono.
 

Parcours et profil altimétrique des 10km de Courir Ensemble
Parcours et profil altimétrique des 10km de Courir Ensemble

Parcours et profil altimétrique des 10km de Courir Ensemble

Les conditions de course sont plutôt bonnes. Il fait beau et bon (Soleil-15°C au départ) mais heureusement que l'essentiel de la course se déroule en sous-bois car à nu, le soleil tape bien fort.

La stratégie de course est bien claire. Mon record précédent (41'52" lors des Foulées de Malakoff) est clairement en danger. Je vise moins de 41 minutes et pour cela il faudra passer à mi-course en 20'25", soit 4'05"/km. Il faudra tenir mais comme je l'ai mentionné plus haut, c'est vraiment LE JOUR où ne rien lâcher.

 

La course:

 

Départ-Km5: parfaitement dans le ton
 

 

Détail Départ-5km.

Détail Départ-5km.

Je me fais logiquement dépasser par un bon nombre de fusées mais je trouve assez rapidement ma place dans le peloton. Je sens que je suis bien en jambes car je déroule (trop bien) et mon souffle est plutôt aisé. Néanmoins, après un kilomètre couru en 3'58" (mais quelle idée), je réduis la voilure. L'objectif est 40'59" et non pas 39'59", chaque chose en son temps. Je trouve asses rapidement ma vitesse de croisière, d'autant plus que je ne suis pas gêné.

Je remarque non loin de moi un vétéran 2, assez grand et fin qui gère son effort d'une drôle de manière. En effet, il sprinte dans les descentes et semble peiner dans les montées. Je trouve cela étrange mais chacun son style... Les Km 3 à 4 sont situés en sous-bois et nous font bénéficier d'un court végétal très agréable car le soleil commence à taper. Juste avant la mi-course, le faux-plat montant de l'allée de la Reine Marguerite casse les pattes de nombre de coureurs. Pour ma part, je ne ralentis pas et je remplis la première partie du deal en passant le km 5 comme prévu en 20'25", du travail d'orfèvre.

 

6-8km: Bien répartir l'effort

 

#60. Le 10km de Courir Ensemble-Handicap International: A la hauteur.

Comme toujours sur un 10km, je ne m'arrête pas au ravitaillement et je continue sur le même rythme. Je mémorise bien ce passage car nous le reprendrons dans le sens inverse au km8, donc près de 500m d'une belle descente...Mais chaque chose en son temps. Les positions sont figées,cela fait près de 3 kilomètres que je ne me fais plus dépasser mais l'inverse ne va pas tarder à être vrai. Nous retrouvons la fraîcheur du sous-bois après le km6. C'est aussi le moment où je sème définitivement ce vétéran qui paye un peu sa tactique du yo-yo...

J'aperçois Gérard au km 7 qui m'envoie des encouragements qui font du bien. J'entre dans la zone rouge du 10km, là où tout se joue mais je suis frais et lucide. Evidemment, je ne m'amuse pas mais les choses sont plutôt en bonne voie (28'44" au km7). Si je tiens 15km/h de moyenne, le sub 41' est dans la poche. L'ami coureur-photographe Guillaume F. se trouve à l'intersection Avenue de Saint-Cloud/Route de la Seine à la Butte Mortemart et prend de beaux clichés:

Concentré au km7 (Crédit photo: Guillaume Fave)

Concentré au km7 (Crédit photo: Guillaume Fave)

Km8-Arrivée: à l'abordage.

Avec un passage au km 8 en 32'47", les calculs sont simples: il me faudra un bon 2000m pour verrouiller l'objectif du jour. J'accélère de manière progressive et je profite surtout en premier lieu du faux plat descendant de l'allée de la Reine Marguerite pour...me reposer quelque peu. Oui, vous lisez bien car il restera encore le fameux faux-plat du km9. Je me laisse donc descendre. A ce moment-là, je croise Cyril qui est meneur d'allure 1h et il lui reste 5 bornes à parcourir. Nous en profitons pour nous encourager mutuellement . J'attaque ensuite le juge de paix de la course avec conviction.

A 400 mètres de l'arrivée, c'est le RECORD! (Photo: Gérard Martin)

A 400 mètres de l'arrivée, c'est le RECORD! (Photo: Gérard Martin)

L'entraînement porte vraiment ses fruits car ce faux-plat sera finalement avalé comme une côtelette. Au km9, c'est gagné. Mes jambes sont assez fraîches pour envoyer un dernier effort. Je lâche les coureurs qui sont aux alentours et j'en rattrape d'autres. A 400m de l'arrivée comme au marathon de Cheverny 2013, je vois Gérard très opportunément placé à qui je crie: "C'EST LE RECORD". Je franchis finalement la ligne en 40'47" officiels (40'46" réels qui seront ramenés à 40'35" sur ma fiche FFA...)  avec un sentiment du devoir accompli. Record amélioré de 1'05".

Mission accomplie (Photo: Guillaume Fave)

Mission accomplie (Photo: Guillaume Fave)

Immédiatement après la course, j'éprouve un sentiment de satisfaction absolue mais je n'en fais pas trop, non plus:  je contiens ma joie. Je salue tout de même Alain (voir photo en T-Shirt blanc) qui aura bien contribué à mon sprint final. Ensuite, je tape dans la main d'Yvette, l'épouse de Gérard. Ce dernier arrive et nous partageons une satisfaction bien légitime. Quatre semaines après un marathon, on ne perd pas de vitesse, bien au contraire...

 

A ma mère.

A ma mère.

Commenter cet article

Michel 10/06/2015 20:10

Bravo mon Bernard, je viens de tomber sur ton récit et j'ai une pensée toute particulière pour ta maman que tu as honoré avec brio !

Le Gros Joggeur 10/06/2015 21:09

Merci, mon Michel! Il fallait répondre présent ce jour-là :)

Esther 04/06/2015 15:41

Quelle progression impressionnante ! Félicitations, tu le mérites avec tous les efforts que tu fournis !

Le Gros Joggeur 04/06/2015 17:19

Merci, Esther :) Le travail paie et je ne suis pas rassasié!

Rohnny 18/05/2015 21:30

C'est juste trop cool, bravo pour ce nouveau record et c'est pas encore fini... Bonne continuation.

Steve 15/05/2015 20:38

Félicitations Bernard,

Que de progrès depuis les sub45/sub44 sur 10 km, depuis que tu es au VRC92, tu as vraiment franchit un palier. Tu es la preuve qu'avec du travail, du sérieux et un bon encadrement, les résultats peuvent suivre même au delà des espérances.

Je te suit depuis pas mal de temps et je ne pensais pas qu'il était possible de s'améliorer autant!!!

Encore Bravo

Le Gros Joggeur 15/05/2015 20:55

Merci à toi , Steve. J'espère ne pas m'arrêter en si bon chemin. Je suis très motivé en vue des objectifs à venir.
En vérité, je veux juste faire de mon mieux et me dire quand j'aurai cessé de progresser: "tu as fait le job!".
A bientôt ;)

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

"; fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs); }(document, 'script', 'facebook-jssdk')); // Twitter button !function(d,s,id){ var js,fjs=d.getElementsByTagName(s)[0]; if(!d.getElementById(id)){ js=d.createElement(s); js.id=id; js.src="//platform.twitter.com/widgets.js"; fjs.parentNode.insertBefore(js,fjs); } }(document,"script","twitter-wjs"); // Google + button window.___gcfg = {lang: 'fr'}; (function() { var po = document.createElement('script'); po.type = 'text/javascript'; po.async = true; po.src = '//apis.google.com/js/plusone.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(po, s); })();