" />
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les chroniques du GROS joggeur

Les chroniques du GROS joggeur

Bienvenue sur ce blog dédié à ma pratique de la course à pied. Courant entre 70 et 80 kilomètres par semaine, je vous raconte ici mes courses, mes préparations et ma vie de coureur. Bonne lecture!


#58. Le semi de Nogent-sur-Marne 2015: une course en or!

Publié par Le Gros Joggeur sur 15 Mars 2015, 21:39pm

Catégories : #Mes courses

#58. Le semi de Nogent-sur-Marne 2015: une course en or!

Depuis le début de mon plan marathon, j'ai le plaisir de vous faire part de mon entraînement hebdomadaire. Il y a quelque chose de changé en moi. En effet, j'en ai fini de la frénésie des dossards et je m'aligne bien moins souvent en compétition. Je prends plus de plaisir à m'entraîner qu'à disputer des compétitions: la métamorphose est profonde... Ceci dit, les plans marathons de Gérard, mon entraîneur au VRC92, incluent un semi-marathon à mi-plan (ou alors en semaine 3). A quatre semaines du but, il est grand temps de passer au révélateur.


Malgré mes grands tourments de l'an passé, j'ai décidé de me réaligner au départ du semi-marathon du Val-de-Marne (plus communément appelé Semi de Nogent) qui, outre sa situation géographique favorable, se déroule en terrain parfaitement connu.

Après trois belles semaines (73, 78 et 83 kilomètres parcourus), je me présente donc, ce dimanche 15 mars sur le coup de 8h20 au stade Sous La Lune (ou Alain Mimoun) de Nogent-sur-Marne. J'ai rendez-vous avec Pathé et Jean-Philippe, le chantre de la lutte anti-VMA pour discuter un peu et nous échauffer. La détente est de mise car j'ai pris mon dossard la veille, tout roule. Après nous être échauffés de manière succincte, nous rejoignons le square d'Yverdon où se trouve la ligne de départ. Je croise de nombreuses têtes connues: Claudine, Lilia, Pierrot, Pierre B., Ladji, Hervé, Alain, entre autres...

Nous ne sommes pas loin de la ligne de départ...mais pas sur LA ligne elle-même (n'est-ce pas, cher Pathé?) car il y a un sas préférentiel réservé aux coureurs en moins de 1h18. Nous ne sommes pas invités, bien évidemment!

Initialement prévu à 9h15, le départ n'aura finalement lieu qu'à 9h30 à cause...d'une Barrière non baissée du côté du Quai de Polangis.

Le parcours

Parcours du semi de Nogent (deux boucles)

Parcours du semi de Nogent (deux boucles)

Inchangé par rapport à l'an passé et composé de deux boucles, il ne comporte aucune difficulté digne de ce nom, mis à part deux ponts à franchir. Rien d'insurmontable, c'est vraiment roulant.

Les conditions de course sont impeccables: Température de 5°C, petit vent et peu d'humidité. Là dessus, rien à redire.
Plan de course: Mes progrès étant avérés, il y a eu pas mal de spéculations sur l'objectif à atteindre. Toutefois, Gérard me voit en 1h32-1h33 avec un passage aux 10km en 44' et aux 20km autour de 1h27'30". Quoiqu'il en soit, j'ai un peu la pression car nombre de mes camarades du VRC92 ont écrabouillé leur record personnel lors du Semi de Paris. J'ai plutôt intérêt à assurer!

 

Départ-Km5: plus rapide que prévu

 

 

#58. Le semi de Nogent-sur-Marne 2015: une course en or!

Dès le départ (km1: 4'20") , je trouve l'allure idéale sans me soucier des autres coureurs. Pas de bousculades, et de la place pour courir: c'est le bonheur. Néanmoins, je ne m'emballe pas car au bout du Boulevard de la Marne, se trouve la première difficulté: le pont de Joinville. Je le grimpe très tranquillement et ni une, ni deux, je me retrouve de l'autre côté sur le quai de Polangis pour une portion bien favorable. Le vent souffle un peu mais n'entame nullement mon allure (km2 et 3: 4'22"/km). La course est (très) loin d'avoir commencé mais je me sens dans un grand jour.

Rien à redire jusqu'au km5 qui abrite le premier ravito. Je me suis très correctement hydraté avant la course mais je prends le temps de boire tranquillement un bon gobelet d'eau en marchant très rapidement. Je coupe le km5 en 21'45", au lieu des 22' prévues. Indolore.

 

Km6-10: une accélération en aisance

 

#58. Le semi de Nogent-sur-Marne 2015: une course en or!

Nous sommes à présent du côté de Champigny avec de longues lignes droites où les coureurs se servent de point de mire les uns aux autres. Pour ma part, j'accélère gentiment sans bien m'en rendre compte (km6:4'14"). J'essaie de me raisonner mais rien ne fait. Bon, je ne suis pas non plus en footing mais je me sens bien et facile alors...je reste dans ces dispositions. Juste avant le km7, il faut gérer la montée du pont de Bry-sur-Marne. Je raccourcis ma foulée et le tour est joué. De l'autre côté, nous entrons sur le territoire du Perreux-sur-Marne pour la partie la plus agréable du parcours avec ses belles villas et sa voirie impeccable: le Quai d'Artois.

Je reste toujours bien fréquent (km 8 et 9 en 4'16" de moyenne) et je commence à me dire que le chrono peut être vraiment costaud. Après un petit faux plat (à surveiller lors de la seconde boucle) qui nous ramène à l'intérieur de Nogent-sur-Marne, je passe au km10 en 43'14", au lieu de 44'. Prise de risques inconsidérée?

 

Km11-15: Dans des zones inconnues

#58. Le semi de Nogent-sur-Marne 2015: une course en or!

N'étant jamais passé aussi "vite" lors d'un semi, j'aurai pu m'assagir et ralentir mais il n'en est pas question, le jour est venu de prendre des risques et de faire le meilleur chrono possible. Ceci d'autant plus que devant moi, j'ai un gaillard qui mène bon train à une allure identique à la mienne. Au km11, je passe sur le fameux Boulevard de la Marne où mes ambitions chronométriques du moment avaient été saccagées par un estomac récalcitrant. Cette  année, aucun problème de ce genre (surtout avec un petit déjeuner pris très tôt vers 4h55...).

Mon allure est solide (km 12 et 13: 4'18"/km) et le hold-up prend un peu plus de consistance. Alors que nous sommes désormais sur le Quai de Polangis, je me porte à hauteur du concurrent précedent et lui propose un relais qu'il accepte volontiers. Dès lors, Thierry et moi feront la course ensemble, nonobstant un coup de fatigue venant de l'un ou de l'autre. Il n'était pas question de m'abriter derrière lui sans filer un coup de patte. Au passage du km15, je n'en crois pas mes yeux: 1h04'47" (environ 1h06' de prévue) !! Et pour cause, il y a un mois, je finissais le 15km des Foulées Charentonnaises en 1h04'09" réels.  Explosion en vue?

 

Km16-Arrivée: Un peu plus dur...mais bon!

#58. Le semi de Nogent-sur-Marne 2015: une course en or!

Au km16, je prends tout mon temps au dernier ravito (4'29"!!)  et perds une trentaine de mètres sur Thierry que je rattraperai petit à petit. Nous sommes désormais dans le territoire hostile du semi-marathon et j'attends le moment où mes jambes couineront. Sur le Quai Louis Ferber, je repasse devant Thierry. Nous nous disons que la course sera dans la poche si nous passons correctement le Pont de Bry-sur-Marne. Sur le plat (km17: 4'19"), pas de souci mais la montée du pont est un sérieux avertissement: je commence à être dans le dur. Cependant, alléché par la perspective d'un chrono HISTORIQUE (surtout que mon record sur la distance commence à prendre de l'âge...), je ne vais rien lâcher.

Sur le très joli quai d'Artois, ma foulée commence à se heurter mais je tiens le coup (km19: 4'18"). Je sais que je ne pourrais pas aller plus vite , alors je me concentre sur ma posture et ça marche. Même si je ne suis plus facile, je savoure intérieurement la récompense qui me tend les bras après une année de misère absolue (pas un chrono sous 1h37 depuis novembre 2013...)

Au km20 (Crédit photo: Philippe Thuret)

Au km20 (Crédit photo: Philippe Thuret)

Thierry arrive à décoller et prend l'avantage définitivement, bravo à lui! Pour ma part, je maintiens et mon allure et je passage au km 20 en 1h26'40" (au passage, je pulvérise mon Record établi lors des 20km de Paris). Même si je suis dans le dur, je savoure pleinement l'arrivée sur le stade. Je loupe de peu le hold-up absolu (entrer dans les 90 minutes) mais je n'ai aucune raison de me plaindre.  J'en termine en 1h31'13" officiels et je lève le poing de satisfaction sous les regards satisfaits de Pathé et Jean-Philippe qui en ont brillamment terminé en battant leur records personnels respectifs. Je tape dans leurs mains et je donne l'accolade à Thierry qui a fini quelques secondes devant moi.

Pour notre club du VRC92, la matinée est vraiment belle. en effet, j'assiste à l'arrivée d'Agnès qui pulvérise son record en 1h37'40" à sa montre. Bravo également à Lévi, son beau-frère qui a couru avec elle.

Ce fut une bien belle matinée en tous points. A la chasse aux 95 minutes depuis...un an et demi, je dépoussière ma meilleure marque sur semi de 5'32"(!!) et pendant mon plan marathon, qui plus est.

Le travail continue de payer mais...je reste vigilant car si quelque part, ce plan est déjà un succès, pas question de s'endormir. Il reste quatre semaines de travail avant le gros morceau. D'ailleurs, dans le vestiaire, je fais la connaissance d'Abdelkader du club de Savigny,  qui a déjà couru ce marathon en 2013. Il sera encore du voyage cette année et son récit de course m'a donné encore plus envie...

 

A mes parents.

Commenter cet article

Rohnny 21/03/2015 07:25

Bravo à toi, les entrainements payent, je reste admiratif de tes chronos et de ta progression. Bravo à toi.

Le Gros Joggeur 28/03/2015 14:16

Merci, mon Rohnny :)

Jack 18/03/2015 15:58

Hey, salut l'Ours.
Marathonien moi-même, et m'étant plusieurs fois brûlé les ailes en ne réussissant pas à m'empêcher d'en faire trop à l'entraînement ou pendant les courses préparatoires, je m'interroges sur la position de ton coach sur le fait de se mettre dans le dur sur semi à si peu de temps du départ de l'épreuve reine. Pourrais-tu assouvir ma curiosité ?
Pour ma part, pour mon premier marathon j'étais parti sur un objectif de 4 h, j'ai fait trop de sorties trop longues, je me suis épuisé et j'ai fait 4 h 23. Pour le deuxième j'ai réduit la durée des SL mais j'ai trop gazé à l'entraînement (trop vite par rapport aux vitesses programmées pour les fractionnés, un semi préparatoire couru bien trop vite...) et j'ai fait 4 h 19. Pour le troisième j'ai suivi mon plan à la lettre en me forçant à courir aux allures prévues même quand mes pattes me commandaient d'accélérer... et j'ai fait 3 h 56. Depuis j'ai compris la leçon et je grappille du temps d'année en année.
Peace and run
Jack

Jack 20/03/2015 09:50

Original et peu orthodoxe ! Mais si ça marche... c'est que c'est efficace ! Je te souhaites très sincèrement d'affoler le chrono hollandais et j'attends avec impatience ton retour de chez les Bataves pour un compte-rendu palpitant !
Jack

Le Gros Joggeur 19/03/2015 07:17

Salut, Jack

Merci pour ton retour sur tes premiers plans. Les plans marathon de mon entraîneur incluent des semis en performance à mi-chemin. Nous sommes totalement en accord avec la démarche effectuée. Il me reste encore 16 jours de travail dense avant de baisser singulièrement le volume (soit à J-9 du marathon). Désormais entré en phase totalement marathon du plan, je n'irai pas trop vite!

En espérant avoir répondu à tes questions.
Peace and run

Bernard

Pierre 16/03/2015 23:09

Salut mon big B. Je n’avais pas prévu de venir à Nogent après le semi de Savigny la semaine précédente et deux marathons précédemment. Tu sais que je suis entré d’en d’autres domaines de distances (100km et 24h), je ne peux donc plus rivaliser avec toi puisque je suis dans l’endurance et non plus la vitesse. Passant en 47:30 au 10km je suis satisfait de n’avoir pas trop laissé de plumes sur la fin .Tu me balance au final 10 min dans la figure, bravo et impressionnant au niveau de ta progression. Je sais que tu étais très déçu de ton Nogent l’année d’avant (en plus moi en tortue t’attendant en lièvre , et finissant avant toi…).
Ce fut un véritable plaisir de te voir accomplir ce résultat, il me semble en plus que tu as encore beaucoup de marge car tu ne semblais pas émoussé (….bon …on n’a pas non plus le même âge !) je suis ravi d’avoir été présent pour cette belle consécration après tout ton parcours précédent. Tu avais prévu 1:32 et tu fais encore mieux alors qu’avant tu tournais sur du 1:40/1:37.
Si tu fais pareil sur du plus long, j’arrête la tartiflette et me mets sérieusement à l’entrainement ! au plaisir de te croiser prochainement.
PierreB

Le Gros Joggeur 17/03/2015 07:17

Merci mon big Pierre.
Je suis super content de t'avoir vu. Tu es bien courageux d'avoir enchaîné deux semi de cette manière!
Quelles sont tes prochaines échéances?
A très bientôt :)

Did971 16/03/2015 12:45

Bravooooooooo gros joggeur! je vois que la prépa se passe pour le mieux! Continues comme ça et ne lâche rien, je crois que tu vas faire un chrono canon au marathon

Le Gros Joggeur 16/03/2015 13:20

Oui, Did! La prépa suit son cours et on ne s'arrête pas! Pour le marathon, je suis serein . Encore 3 semaines de boulot :)

Mijo 16/03/2015 12:34

C'est fantastique à lire. Je lis tes entrées sur DM et suis admirative de tous tes entraînements. Constater que c'est aussi payant, je suis contente pour toi et ça donne envie de sauter dans les baskets et suivre aussi sérieusement que toi l'entraînement. BRAVO.

Le Gros Joggeur 16/03/2015 13:21

Merci, Mijo. Je prends encore plus de plaisir à m'entraîner qu'à participer aux courses. Ceci explique peut-être cela ;)

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

"; fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs); }(document, 'script', 'facebook-jssdk')); // Twitter button !function(d,s,id){ var js,fjs=d.getElementsByTagName(s)[0]; if(!d.getElementById(id)){ js=d.createElement(s); js.id=id; js.src="//platform.twitter.com/widgets.js"; fjs.parentNode.insertBefore(js,fjs); } }(document,"script","twitter-wjs"); // Google + button window.___gcfg = {lang: 'fr'}; (function() { var po = document.createElement('script'); po.type = 'text/javascript'; po.async = true; po.src = '//apis.google.com/js/plusone.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(po, s); })();