" />
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les chroniques du GROS joggeur

Les chroniques du GROS joggeur

Bienvenue sur ce blog dédié à ma pratique de la course à pied. Courant entre 70 et 80 kilomètres par semaine, je vous raconte ici mes courses, mes préparations et ma vie de coureur. Bonne lecture!


#57. Des Foulées Charentonnaises 2015 réussies!

Publié par Courir, tout simplement sur 16 Février 2015, 17:44pm

Catégories : #Mes courses

#57. Des Foulées Charentonnaises 2015 réussies!

Après avoir réussi ma première course de l'année 2015, je reprends rapidement l'entraînement en vue de ma prochaine échéance: les 15km des Foulées Charentonnaises. Je vais effectivement participer pour la quatrième année consécutive cet événement que je considère comme incontournable (ma distance préférée, un parcours hyper roulant, une organisation infaillible...). Je serai pour l'occasion plus frais que les années précédentes car je fais l'impasse sur les Foulées de Vincennes. Je n'en éprouve aucun regret malgré l'imposante fournée de records personnels établis sur ce tracé plat comme une hostie. J'aurai d'autres occasions.

Après deux semaines d'un entraînement de qualité (entre autres une belle séance de 3000m-2000m-1000m achevée par un dernier intervalle en 3'37''...), j'aborde les Foulées Charentonnaises en très bonne forme, pas même contrarié par un bon rhume contracté en début de semaine.

Ainsi, ce dimanche 15 février vers 9h00, j'arrive au Gymnase Nelson Paillou de Charenton-le-Pont en toute décontraction. L'accueil des coureurs est une nouvelle fois à la hauteur avec des vestiaires propres, des douches et des consignes de top niveau. Je retrouve sur place de nombreuses têtes connues comme Jean-Philippe, Eric, Pathé, Marc, Francine, Nicolas, Mélanie. Je retrouve avec grand plaisir Marc et son fils Tristan que je n'avais pas revus depuis bien longtemps. A 9h45, je pars m'échauffer avec Jean-Philippe. Bien que nous n'avons pas le même objectif (moins de 59 minutes pour lui!), nous avons la même conception de l'échauffement, c'est à dire BIEN LENT!

 

Le coup de feu étant prévu pour 10h30, nous rejoignons l'aire de départ vers 10h15 afin de ne pas pas avoir à zigzaguer ensuite. Nous devisons avec Pathé et Pierrot.

L'organisation est plus que ponctuelle et le départ est donc donné à l'heure prévue pour ces 31èmes Foulées Charentonnaises et ma seconde course en tant que licencié au Vanves Run Club 92!

 

Le parcours

Parcours des Foulées Charentonnaises 2015

Parcours des Foulées Charentonnaises 2015

Même s'il a été légèrement modifié cette année, le parcours reste extrêmement roulant et propice à la performance.

Les conditions de course sont idéales. Les prévisions alarmistes du milieu de semaine ont été balayées par Dame Nature : 6°C et à peine quelques petits coups de vent.

La course: Dès la fin de mon dernier 10km, Gérard m'a fixé une feuille de route très simple: moins de 1h05, ce qui représenterait une progression de plus de 1'30'' (1h06'36'' ici-même, l'an passé). Pour cela, nous tablons sur une allure de 4'20''/km donc des passages au km5 en 21'40'', au km10 en 43'20'' et ensuite...qui vivra verra...

 

Départ-5km: Propre et régulier.

 

Au Km1 (photo DR)

Au Km1 (photo DR)

Dés le coup de pistolet, le peloton s'ébroue dans tous les sens. Cependant, je ne me laisse pas prendre au piège et je respecte mon allure prévue. Au bout de 300 mètres, j'arrive à hauteur d'une tête bien connue du peloton, Karima, coureuse licenciée au Nanterre AC (41' sur 10k, 1h34' sur semi). Je la salue et lui demande combien elle vise. A 1h05, son objectif est raccord avec le mien. Topes-là, nous courrons ensemble. Malgré mes précautions, le premier kilomètre est passé en 4'16'' mais nous sommes loin d'être en sur-régime. J'évolue en terrain plus que connu et, soyons honnêtes, la course démarre très bien. Dès le 3ème kilomètre, nous ne sommes plus doublés et les positions semblent figées: que du luxe! Nous évoluons tranquillement et atteignons ainsi le 5ème kilomètre en 21'38'', parfaitement dans le ton du plan de course.

#57. Des Foulées Charentonnaises 2015 réussies!

Dans un état de fraîcheur absolue, je sèche le premier ravito situé sur la Route de Ceinture du Lac Daumesnil. Élevé à l'école de la régularité, je me demande quand même si nous n'allons pas vite (km6 et 7: 4'14'' de moyenne) mais j'ai les jambes vraiment fraîches, donc je maintiens l'allure. Karima semble un peu piocher et malheureusement décroche peu après le passage au km8. Je me retourne en lui disant de ne rien lâcher et je pars au train.

Au km8 (Crédit Photo: PM Giao Duong Huynh)

Au km8 (Crédit Photo: PM Giao Duong Huynh)

A présent, je suis dans le sillage de Martine, une excellente Vétérane 2 (voir photo) licenciée à l'US Métro, qui mène un train d'enfer (km9 en 4'11''). La longue ligne droite Rue de Conflans-Avenue Churchill-Rue Marius Delcher (parallèle à la voie ferrée) est l'occasion de doubler de nombreux coureurs et je franchis le 10ème kilomètre en...42'57''. Là, je me gratte un peu la tête car je n'étais même pas fichu de courir un 10km au taquet à cette allure-là il n'y a pas si longtemps (43'18'' aux Foulées de l'Aéroport le 22 novembre dernier...). Plus que jamais, je ressens les effets de l'entraînement à car je suis vraiment confortable à cette allure. Qui l'eût cru!

 

#57. Des Foulées Charentonnaises 2015 réussies!

Km 10-15: A la chasse!

 

Après avoir tournicoté pour la dernière fois dans les rues de Charenton, nous regagnons le Bois de Vincennes. Je reçois avec plaisir les encouragements de Lilia et Cyril placés à l'intersection Gravelle/Route de Reuilly. Les choses deviennent plus sérieuses et Martine....accélère petit à petit. Pour moi, il n'y a pas le feu et je reste sage (km11: 4'17'' ). Persuadé que cela ne changera rien, j'ignore le second ravito. Comme me l'avait annoncé mon ami Renaud au même endroit l'an passé, je rentre dans le "money-time" et comme je le dis à un concurrent un peu en difficulté en lui tapant dans la main « C'est le moment de ''les'' poser sur la table ». Je pense qu'il est inutile que je vous fasse un dessin...

 

Le challenge va se corser un peu plus: deux triathlètes plutôt costauds arrivent à ma hauteur et...je joue le jeu en prenant quelques relais. Malgré un léger point de côté, je ne perds pas une seconde (km13: 4'18''). La chasse est ouverte! Même les relances qui paraissaient autrefois pénibles (Route du Bac/Dom Pérignon ou encore Route du Bac/Avenue de Gravelle) sont avalées sans sourciller et Martine, la V2 de l'US Métro (près de 11km dans mon sillage) sera bientôt rattrapée.

 

Km14: félicitations à cette coureuse en Vibram à qui je n'ai pas pris une seule seconde!!!! (Crédit photo: PM Giao Duong Huynh)

Km14: félicitations à cette coureuse en Vibram à qui je n'ai pas pris une seule seconde!!!! (Crédit photo: PM Giao Duong Huynh)

Je passe le km14 en 1h00'11''! A 500 mètres du but, je commence à savourer: le chrono sera au rendez-vous et je salue Esther, une sympathique bénévole bien connue placée à 200 mètres du but, avant de franchir la ligne en 1h04'18'' à ma montre. Ce temps sera ramené à 1h04'09'', soit...2'27'' de mieux que l'an passé et surtout cette barre des 14km/h enfin atteinte sur 15km.

Je donne l'accolade à mes camarades triathlètes et je retrouve Pathé (1h03'30'', good) et Jean-Philippe (58'19'', very good). Je félicite Karima qui aura finalement bien tenu (1h05'52'') et je pars faire un petit footing de récupération avec Pathé. Nous en profitons pour parler des perspectives à venir...

Je savoure cette belle course mais je sais que je dois immédiatement remettre les compteurs à zéro:  je basculerai dès le lendemain en prépa marathon et là...j'ai tout à prouver!
 

A mes parents.

Commenter cet article

coursaget 09/03/2015 19:35

Bravo très bon chrono , on est de même force ;-) 1h03'16" à charenton :-)

Str 18/02/2015 12:56

Bravo Bernard ! Je suis ton blog depuis quelques temps, et vu les séances et les chronos que tu réalises en ce moment, ton record sur 15km devait tomber ce week-end ! Bravo ! Bon courage pour la prépa marathon, il n'y a pas de raison que ca ne passe pas !! :)

Bernard le gros joggeur 18/02/2015 21:45

Salut et merci Esther! Très content d'avoir pu enfin te voir ce week-end!
Promis, je serais TRES sérieux sur la prépa. A bientôt :)

Stéphane 17/02/2015 08:03

Un très beau record pour marquer le début de la prépa marathon. C'est le meilleur des scénarios. Bravo Bernard !

Bernard le gros joggeur 18/02/2015 21:45

Effectivement, Stéphane, il est bon de commencer la prépa en forme ;)
A bientôt pour les séances du mercredi ;)

Fire Rasta 17/02/2015 06:33

Félicitations!! Belle progression!!
Un peu pareil que Julien, curieux de voir jusqu'où tu vas aller..et surtout sur marathon!!!
Bon courage pour la suite et hate de lire encore tes progrès!!

did971 17/02/2015 10:11

mon objectif principal est le marathon de paris mais ma prochaine course est le semi de rueil malmaison dans un mois

did971 16/02/2015 22:16

Bravo pour ton super temps Gros joggeur! (un lecteur qui a eu le plaisir de te croiser à Malakoff ) et qui a aussi fait cette course
Ps: je t'ai apercu pendant ton ffoting de recup et je n'ai pas pu m'empecher de crier "eh gros joggeur"

tu prépares quel Marathon?

Bernard le gros joggeur 16/02/2015 22:27

Salut Did, je suis content de pourvoir mettre un visage sur ton pseudo!
Ravi de t'avoir vu à Malakoff, je vais t'identifier de suite dans le récit ;)
Je prépare le marathon de Rotterdam, ça s'annonce passionnant!
Quelle sera ta prochaine course?
Bonne récup et à bientôt ;)

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

"; fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs); }(document, 'script', 'facebook-jssdk')); // Twitter button !function(d,s,id){ var js,fjs=d.getElementsByTagName(s)[0]; if(!d.getElementById(id)){ js=d.createElement(s); js.id=id; js.src="//platform.twitter.com/widgets.js"; fjs.parentNode.insertBefore(js,fjs); } }(document,"script","twitter-wjs"); // Google + button window.___gcfg = {lang: 'fr'}; (function() { var po = document.createElement('script'); po.type = 'text/javascript'; po.async = true; po.src = '//apis.google.com/js/plusone.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(po, s); })();