" />
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les chroniques du GROS joggeur

Les chroniques du GROS joggeur

Bienvenue sur ce blog dédié à ma pratique de la course à pied. Courant entre 70 et 80 kilomètres par semaine, je vous raconte ici mes courses, mes préparations et ma vie de coureur. Bonne lecture!


#51. Semi de Val d'Europe 2014: ne pas faire la fine bouche.

Publié par Legrosjoggeur sur 28 Septembre 2014, 13:46pm

Catégories : #Mes courses

#51. Semi de Val d'Europe 2014: ne pas faire la fine bouche.

Après une reprise plutôt convaincante, je m'attelle à mon prochain chantier: le Semi de Val d'Europe. L'an passé, j'avais terminé en 1h38'09" ce qui constituait alors mon record personnel. J'avais particulièrement apprécié cette course bien organisée avec un parcours assez sélectif. Je vais donc remettre ça avec une grande envie.
Au niveau professionnel, je dois composer avec une charge de travail jamais vue mais j'arrive toutefois à caser toutes mes séances. Je vais donc me présenter au départ dans une forme très correcte.

Ce dimanche 28 septembre, j'arrive vers 8h00 au Château de Chessy pour retirer mon dossard. Comme l'an passé, l'affaire se fait assez vite et je pars m'échauffer très tranquillement. Il fait plutôt bon mais très humide. Il faudra donc bien en tenir compte et bien s'hydrater. A 8h45, je me dirige vers la ligne de départ et m'introduis dans mon Sas objectif -1h45. L'ambiance est très détendue. On ne se bouscule pas et il y a de la place pour tout le monde car en même temps des épreuves comme Paris-Versailles ont attiré beaucoup de monde.

 

Je pense ne croiser personne de connu mais à ma grande surprise, je tombe nez à nez avec Alain, qui avait fait partie de notre groupe lors de la Balade des Chênes d'Antan 2013. Un très bon souvenir. Il vise 1h38, largement dans ses cordes. Je discute également avec Serge, camarade de la Ronde des Etangs 2012. Comme quoi, on ne se retrouve jamais seul...

A 9h02, le départ est donné!

Le parcours

Parcours du Semi de Val d'Europe

Parcours du Semi de Val d'Europe

Il est inchangé par rapport à l'an passé. En une seule boucle, nous traverserons six communes. S'il n'a rien d'un Marvejols-Mende, il reste toutefois très piégeux, surtout dans la première moitié vraiment vallonée. En outre, quelques faux-plats cassants nous attendent dans les derniers kilomètres...


Les conditions de course semblent (je dis bien semblent...) être bonnes à l'heure du départ (9h00-Soleil 13°C). Néanmoins, l'humidité est très élevée et les températures devraient frôler les 20°C en fin de course...méfiance.


Je pars sur un objectif très large (1h36-1h38) dûe à l'incertitude météorologique. Il faudra que je tienne une allure entre 4'30" et 4'35"/km le plus longtemps possible...
 

 

La course

 

Départ-km5: Une fraîcheur grisante

 

Dès le coup de feu, le peloton s'ébroue avec les élites partant à vitesse grand V. Pour ma part, je pars trop vite (en toute objectivité). J'avais tablé sur un premier kilo en 4'40" et je passe en 4'22"! Je suis encore plus étonné par l'ami Alain qui est parti comme une bombe! A vrai dire, tout autour de nous, cela court vraiment vite et c'est un piège. Me suis-je grisé. En tous cas, je me sens très facile pendant les deux premiers kilomètres.

Cependant , au km3, ce fameux long faux-plat montant du Boulevard Circulaire met pas mal de monde à la raison. J'en profite pour monter à ma main (4'47"). Le passage vers Magny-le-Hongre est beaucoup plus avantageux avec notamment une belle descente à dévaler (km5: 4'19"). Rien à redire pour le moment, je me sens facile tant et si bien que je franchis le km5 en...22'22", du jamais-vu pour moi sur un semi.

 

#51. Semi de Val d'Europe 2014: ne pas faire la fine bouche.

Km6-10: Gérer le relief

 

Je profite du premier ravito pour marcher un peu et boire tranquillement quelques gorgées d'eau. Après ces instants d'absolu délice, le parcours devient subitement hostile. Nous abordons une montée assez longue (près de deux kilomètres) et le soleil tape fort. Quelques runners qui n'ont pas adapté leur foulée sont déjà dans le dur. Pour ma part, je dépasse Alain à ce moment (il avait pris de l'avance, le bougre!!) et je gère. Une coureur du Club de Chelles arrive à ma hauteur et nous discutons un peu. Je rends les salutations des spectateurs avec le sourire. C'est toujours agréable d'échanger un regard, un pouce levé dans ce contexte.

Arrivés à Bailly-Romainvilliers, le parcours devient plus favorable. C'est assez étrange mais comme lors du 10km forestier de Roissy-en-Brie, j'ai l'impression qu'il n'y a plus aucune portion de vraiment plate... Bref.. ça roule toujours avec un passage au km10 en 45'36". (23'14" sur les km6-10)

 

 

#51. Semi de Val d'Europe 2014: ne pas faire la fine bouche.

Km11-15: Trop beau pour être vrai

 

Après un nouveau stop ravito (marche et boisson sereine, sans oublier la petite éponge bien agréable..), je repars sérieusement. Je fais partie d'un petit groupe de 7 éléments articulé autour des coureurs du club de Chelles. Un V3 semble extrêmement facile et mène avec brio. Pour ma part ça tient toujours(km 12 en 4'34"). Je salue les bénévoles qui officient en tant que signaleurs dans une très belle zone pavillonaire. Petit accroc concernant l'organisation: nous nous retrouvons derrière un bus (et oui, les rues ne nous sont pas dédiées) et sommes obligés de passer sur le trottoir...Bref.

A présent, nous sommes du côté de Serris et contrairement à l'an passé, nous n'emprunterons pas la D406 mais la piste cyclable attenante. Une vrai bonne idée qui nous évite d'inhaler les fumées des pots d'échappements. Les lignes droites sont longues. Tout le monde se sert de point de mire mais cela avance bien (Km13 et 14 en 4'33" de moyenne). Je passe le Km15 en 1h08'29" mais...

#51. Semi de Val d'Europe 2014: ne pas faire la fine bouche.

Km16-20: ...La panne

 

Le ravito est le bienvenu car j'ai soif et je sens mes jambes lourdes. Pas de chichis, mes cannes sont fatiguées. La chaleur est en train de faire son oeuvre et je paie peut-être mon départ trop rapide. En tous cas, je prends près de 40 secondes pour boire et m'éponger puis je repars (km16 en 5'04"!). Le RP ne sera pas pour cette fois et il me reste à bien terminer. J'essaie de remettre un coup de collier mais le parcours redevient cassant. Dans ce cas, je me mets en mode survie et je ne force pas l'allure afin d'éviter la casse. Entre faux-plats et lignes droites, c'est un peu le pensum mais je m'accroche comme il faut. Cependant du côté de Montévrain, ma tête lâche un peu et je marche une vingtaine de secondes...

Bernard: J'en ai marre là, trop mal aux pattes!
Bernard-Subconcient: Tu rigoles ou quoi? Tu peux encore finir avec un chrono très correct.
B: C'est vrai mais est-ce si important?
B-S: Plutôt oui! Un de tes meilleurs chronos sur semi, ça ne se refuse pas! Mais pas du tout!
B:Pas besoin de m'en dire plus

 

Et me voilà donc reparti. Il m'est encore possible de réaliser 1h38, si je ne faiblis pas (c'est vraiment peu dire que je suis parti trop vite, surtout par cette chaleur...). Je me mets à l'ouvrage et sans me mettre minable, j'avance encore (km 20: 4"45")

 

 

 

 

 

 

#51. Semi de Val d'Europe 2014: ne pas faire la fine bouche.

Km21-Arrivée: le sursaut d'orgueil

 

Restant encore dans le match pour établir ma seconde marque sur semi, je ne lâche rien. La fin de parcours est vraiment pourrie (bien exposée au soleil et avec des petites montées mettant mes cannes au supplice) mais ça va le faire. A 800mètres de l'arrivée, j'ai la bonne surprise de voir Alain revenir à ma hauteur. Il a également souffert de son départ trop rapide mais a su se montrer régulier. Nous ne resterons pas longtemps ensemble car il faiblit dans l'emballage final. Quant à moi, sans faire un sprint démesuré, je termine le travail en 1h38'06" réels (1h38'11" officiels). Effectivement, mon second chrono sur la distance en dépit d'une panne d'essence inattendue.

 

#51. Semi de Val d'Europe 2014: ne pas faire la fine bouche.

Je retrouve immédiatement Alain après la course. Le débriefing est assez facile: nous sommes partis trop vite et il a fallu gérer la chaleur, ainsi que l'humidité (chose confirmée par plusieurs autres coureurs).

En attendant, je ne vais pas faire la fine bouche. Je rentre dans l'objectif (on ne va pas chipoter pour six secondes, si?) sur un parcours cassant,  avec un climat absolument pas Bernard-compatible et en ayant marché!

Place à présent aux 20km de Paris en mode plaisir!

Commenter cet article

Le ptit runner 13/10/2014 09:00

Bravo à toi pour tes posts toujours aussi bien faits! Je te suis depuis le début et je te tire mon chapeau ! Bel état esprit

Rohnny 12/10/2014 09:19

Bravo à toi pour ce beau résultat, bonne continuation.

Stéphane 30/09/2014 15:47

C'est vraiment un beau résultat ! Même si la température n'est pas élevée, l'humidité et le soleil entament vite les perfs. Avec de meilleures conditions, tu tiendras l'allure des 10 premiers kilos. Bonne récup ;-)

Joao 29/09/2014 12:35

Je ne pense pas que vous soyez partis trop vite , il faut vivre le moment présent en donnant son meilleur, malheureusement la difficulté est telle que l'on est obligé de céder , moi-même j'y pense mais jusqu'à présent j'ai toujours surmonter en dosant

waterschoot alain 28/09/2014 17:35

Re bonjour
Encore bravo pour les commentaires
toujours sympa
Encore une erreur de ma part pour la gestion de course,
mais par contre le temps n'est pas trop mauvais.
Donc satisfaction.
En espérant un bon 20 kms de Paris pour toi.
A bientot
Amitiés.

Bernard le gros joggeur 28/09/2014 17:45

Salut Alain, vraiment ravi de t'avoir revu!
Effectivement, nous avons fait un peu n'importe quoi dans notre gestion de course mais le chrono est là. Donc en novembre...tu vois ce que je veux dire? On se voit à Boulogne. Toutes mes amitiés!

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

"; fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs); }(document, 'script', 'facebook-jssdk')); // Twitter button !function(d,s,id){ var js,fjs=d.getElementsByTagName(s)[0]; if(!d.getElementById(id)){ js=d.createElement(s); js.id=id; js.src="//platform.twitter.com/widgets.js"; fjs.parentNode.insertBefore(js,fjs); } }(document,"script","twitter-wjs"); // Google + button window.___gcfg = {lang: 'fr'}; (function() { var po = document.createElement('script'); po.type = 'text/javascript'; po.async = true; po.src = '//apis.google.com/js/plusone.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(po, s); })();