" />
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les chroniques du GROS joggeur

Les chroniques du GROS joggeur

Bienvenue sur ce blog dédié à ma pratique de la course à pied. Courant entre 70 et 80 kilomètres par semaine, je vous raconte ici mes courses, mes préparations et ma vie de coureur. Bonne lecture!


#44. La Course du Printemps 2014: une bonne remise à niveau.

Publié par Legrosjoggeur sur 30 Mars 2014, 18:05pm

Catégories : #Mes courses

#44. La Course du Printemps 2014: une bonne remise à niveau.

A quatre semaines pile du marathon de Nantes, place à la dernière compétition test du plan. Théoriquement, il aurait dû s'agir d'un semi-marathon mais les opportunités étant trop éloignées géographiquement et du coup, je me tourne vers un 15km au nom enchanteur: la Course du Printemps. Organisée du côté de Voisins-le-Bretonneux, cette course a très bonne réputation et son cadre très nature vanté sur le site internet des organisateurs emporte définitivement mon adhésion.

Après ma petite déconvenue du Semi de Nogent, j'ai bien enchaîné les séances sans emmagasiner de fatigue. Cette quatrième semaine de plan marathon me voit placer une très opportune séance de 3*2000m à 4'25''/km qui ne pose aucun souci. Pas de doute, je suis prêt. Toute leçon étant bonne à prendre, je surveille bien mon alimentation les deux jours précédant la course. Pas question non plus de tomber dans la psychose mais la leçon a été retenue.

Ce dimanche 30 mars au matin, je me lève plutôt frais et dispo (je me suis couché plus tôt pour contrebalancer l'effet «heure d'été»...) et je mange deux tartines de pain et confiture (pourquoi faire compliqué...) . J'arrose cela d'un thé à la menthe et je pars dans le Far-West (i.e. : à 35km de chez moi, dans les Yvelines).

 

En arrivant à Voisins-le-Bretonneux on sent toute l'importance de l'évènement: le trajet du parking est très bien fléché, tout comme celui qui mène au centre sportif des Pyramides qui abrite les consignes , vestiaires et la zone de départ.

L'ambiance est excellente et détendue .Même si je ne connais absolument personne, je me sens dans mon élément (après tout, ce n'est que ma 44ème course...). Après avoir devisé avec un VH3 qui vise 1h15, je pars m'échauffer très tranquillement. J'ai de bien meilleures sensations qu'il y a deux semaines: cela s'annonce bien.

A 10h00 précises, le départ est donné. Il y a de nombreux coureurs et coureuses des clubs locaux, le niveau devrait être très correct (vainqueur en 51' l'an passé).

 

Le parcours:

Parcours et profil de la Course du Printemps
Parcours et profil de la Course du Printemps

Parcours et profil de la Course du Printemps

Après 3km plutôt urbains, le parcours entre en forêt de Chevreuse. Nous emprunterons 8km de chemins stabilisés. Ensuite retour sur le bitume pour un finish que j'espère de toute beauté. A noter que le passage en forêt nous verra emprunter de nombreux faux plats tantôt montants, tantôt descendants. A moi d'en tirer profit.

Les conditions de course: Juste PARFAITES. 12°C au départ et ciel dégagé. Il n'a pas plu depuis quatre jours et les chemins forestiers seront secs.

Ma stratégie: Je table sur un temps aux alentours de 1h07. Pour cela, un passage au km5 en 22'30'' et au km10 en 45' seront de solides pré-requis. En outre, j'appliquerai la méthode Cottereau avec un arrêt aux ravitaillements de 10 secondes pour bien boire.

 

La course

 

#44. La Course du Printemps 2014: une bonne remise à niveau.

Un départ idéal (Départ-Km5)

Comme toujours, dès le départ, les monstres du peleton partent à toute vitesse...mais également des coureurs qui ne me paraissent pas pouvoir tenir ce rythme plus de deux kilomètres...bref...

En ce qui me concerne, je reste très appliqué en n'allant pas plus vite que la musique. J'ai ciblé une allure comprise entre 4'27'' et 4'30''/km qui me va très bien (km1 en 4'28''). Je reste bien sage et je vois avec grand plaisir Marcel, un ami connu online qui m'envoie de chaleureux encouragements sur la rue aux Fleurs. Un jeune runner se porte à ma hauteur en soufflant déjà comme un boeuf. Chose insupportable pour moi (deviendrais-je sauvage..?), j'accélère doucement pour ne plus avoir à l'entendre. Après un km2 réussi (4'28''), nous entrons dans une courte portion boisée. Je me porte à hauteur d'un VH1 qui vise autour de 1h09' sur la course. Avec un RP à 1h39 sur semi, c'est très jouable. Il fera le marathon de Paris en objectif moins de 4h00, là encore très jouable, bonne chance à lui...


Nous revenons rapidement en ville et la course s'est décantée. Je me sens parfaitement dans mon élément (km 3 et 4: 4'31'' de moyenne) et contrairement aux Foulées Charentonnaises, les virages ne sont pas agressifs. Certains runners sont déjà dans le rouge. Il reste plus de 10km... Les faux-plats commencent à se succéder mais ils sont indolores. En passant en 22'26'' au km5, les choses se présentent très bien.

 

Un profil irrégulier? Un sol stabilisé? Et alors? (Km6-10)

 

#44. La Course du Printemps 2014: une bonne remise à niveau.

Comme prévu, je saisis le gobelet d'eau tendu par une bénévole et je marche tranquillement une dizaine de secondes. N'étant pas obsédé par le chrono, je la jouer tranquille et je repars de plus belle. Le km6 est en faux plat montant mais là encore, aucun souci. Je croise alors un gaillard de près de 1,90m habillé très chaudement. Le jeune homme semble être un peu en surrégime et pour cause: il vise 1h15. Sa stratégie (suicidaire) est de se donner le plus de marge possible. Je lui souhaite bon courage en le distançant au train. Le sol stabilisé est de bonne qualité mais les appuis sont évidemment moins bons que sur bitume. Malgré tout,  mes temps intermédiaires restent très corrects.

 

Je gère le km8 plutôt montant (4'37'') et j'ai en ligne de mire un VH2 du S.O. Houilles qui m'avait doublé au km3. Il maintient une allure remarquable , un poil supérieure à la mienne. Pourquoi ne pas aller le chercher? Mais d'abord rester régulier. En dépit d'une petite montée, je reste encore dans les clous (km9: 4'29'') Et là, j'ai la récompense de mes efforts avec une belle descente à gérer. Je passe ainsi en 45'01'' au km 10 avec l'impression d'en avoir largement sous la semelle.

 

Une coopération solide (Km11-13)

 

Je mets à profit les quelques hectomètres bitumés de la Route du Cerf pour envoyer (km 11: 4'19''!!). C'est ici que je me retrouve à hauteur de ce bon vieux VH2 du S.O. Houilles, prénommé François. Je sens qu'il est un peu moins frais que moi mais il tient bien. L'objectif 67' lui plaît bien et nous nous mettons à l'ouvrage. Très bien placé, je revois Marcel et cela fait bien plaisir. J'applique une nouvelle fois l'arrêt aux stands et je repars sans aucune gêne.

 

François me relaie quand il le peut. Malgré un km12 défavorable, le travail est fait (4'30''). Les choses s'annoncent bien même si les jarrets commencent (légitimement) à se durcir. Nous avons déjà remonté pas mal de coureurs soit en diffculté, soit tout simplement moins rapides que nous. François me suggère d'essayer de rattraper un VH3, remarquablement régulier. Effectivement, cela fait 7 ou 8 kilomètres que je l'ai en ligne de mire mais le gaillard tient la forme. Bref, soucions-nous d'abord de notre propre perf' (km13 en 4'28'') car... le money-time (salut Renaud!) arrive et il ne s'annonce pas tout simple...

 

#44. La Course du Printemps 2014: une bonne remise à niveau.

Solide jusqu'au bout (Km14-arrivée).
 

Les deux derniers kilomètres sont globalement montants mais hors de question de s'économiser. François me dit qu'il ne peut pas suivre mais...le vétéran est tenace et reste à portée de tir. Sa superbe attitude de course me fait bien plaisir. Nous retournons en ville pour les 1500 derniers mètres et il faut débrancher le cerveau. Toujours pas de relances pénibles mais à ce moment de la course, toute petite montée fait un peu mal. Sous les encouragements des spectateurs, nous allons en terminer de fort belle manière. J'envoie ce qu'il faut pour finalement passer sous les 67 minutes en coupant la ligne en 1h06'54'' (1h06'59'' en officiel:!!): de la belle ouvrage.

 

Avec le poing serré, ravi de voir que le chrono confirme ma bonne forme. François en termine et je lui rends hommage ici. Franchement, mec, tu tiens la route!Avec le poing serré, ravi de voir que le chrono confirme ma bonne forme. François en termine et je lui rends hommage ici. Franchement, mec, tu tiens la route!

Avec le poing serré, ravi de voir que le chrono confirme ma bonne forme. François en termine et je lui rends hommage ici. Franchement, mec, tu tiens la route!

Mon acolyte du jour arrive dix secondes plus tard et nous nous congratulons. Je félicite également Henri, le VH3...que nous n'avons pas pu rejoindre. Il a réussi à garder exactement neuf secondes d'avance, bravo à lui.

Après avoir repris mes affaires et surtout une bonne douche, je rentre chez moi avec le sentiment du devoir accompli. Un bon chrono, pas de fatigue, une bonne matinée: tous les éléments sont réunis pour basculer sereinement dans la phase « dure » du plan marathon!

Bravo aux organisateurs pour cette très belle course. Bonne organisations, superbe parcours, bénévoles au taquet: tout y est!

Commenter cet article

Rohnny 10/04/2014 21:13

Bravo pour cette belle course Bernard et une fois de plus un CR agréable a lire :-)

legrosjoggeur 10/04/2014 21:16

Merci, Rohnny, j'ai pris un max de plaisir tant à courir qu'à écrire ;)

El Bourda 05/04/2014 14:29

Une gestion de course bien maîtrisée, une fois de plus (malgré celle de fleurbaix) et un objectif du marathon de Nantes qui s'annonce plutôt bien préparé !
Alors je te souhaite le meilleur pour la suite !

legrosjoggeur 10/04/2014 21:15

Merci, Bourda

Droit sur Nantes, J-17 ;)

did971 04/04/2014 12:47

bravo "gros joggeur" ta progression est impressionnante! ou t arreteras tu?

un lecteur assidu

legrosjoggeur 10/04/2014 21:15

Merci Did!
La progression s'arrêtera tôt ou tard. En attendant, amusons nous :)

Jean 04/04/2014 11:46

Bonjour,
C'est un commentaire global sur tout ton blog : merci de nous faire partager ton expérience et ta progression, de manière bien détaillée et agréable à lire. Tu donnes une image très interessante de la course à pied, moins solitaire qu'il n'y parait. Je m'y suis mis l'an dernier, avec comme objectif de courir le SMP en mars, et ton expérience m'a bien servi. Elle va me servir encore puisque j'envisage un marathon l'an prochain, donc je suis ton plan actuel de près :)
Par contre, commentaire moins agréable : attention à ne pas devenir pédant à mesure de ta progression en cap, ça se ressent de plus en plus dans tes comptes rendus. Les fusées qui partent beaucoup trop vite par rapport à leur niveau, et que tu retrouves sur le bas-côté quelques km plus loin, tu en faisais partie à tes débuts.
Malgré ce, bonne continuation !

legrosjoggeur 04/04/2014 12:03

Salut, Jean et merci pour ton commentaire très objectif ;)

Il n'y a rien de pédant à dire que certains partent trop vite par rapport à leur niveau (ou par rapport à leur forme du jour)
J'ai fait la même erreur le 2 mars lors du semi de Fleurbaix et je continuerais de le dire si les circonstances l'exigent ;)

Bon entraînement!

Fire Rasta 03/04/2014 22:06

Encore un CR très sympa a lire. Avec en prime une belle perf. Tu as très rapidement tiré les enseignements des courses précédentes..
bon courage pour la suite de la prepa et merde pour le marathon de Nantes!

legrosjoggeur 04/04/2014 11:57

Merci, Rasta.
Je vais essayer de rester dans le ton pour les prochaines semaines :)

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

"; fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs); }(document, 'script', 'facebook-jssdk')); // Twitter button !function(d,s,id){ var js,fjs=d.getElementsByTagName(s)[0]; if(!d.getElementById(id)){ js=d.createElement(s); js.id=id; js.src="//platform.twitter.com/widgets.js"; fjs.parentNode.insertBefore(js,fjs); } }(document,"script","twitter-wjs"); // Google + button window.___gcfg = {lang: 'fr'}; (function() { var po = document.createElement('script'); po.type = 'text/javascript'; po.async = true; po.src = '//apis.google.com/js/plusone.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(po, s); })();